S'inscrire maintenant

Connexion

Mot de passe oublié

Lost your password? Please enter your email address. You will receive a link and will create a new password via email.

Connexion

Les Sambla du Burkina Faso

Les Sambla du Burkina Faso

Présentation:

Les Sambla sont un sous-groupe ethnique des Samo ou Samogho du Burkina Faso. Ils sont également connus comme Samos du sud dans la classification ethnologique internationale.
La langue parlée par les Sambla est  le seeku ou Sambla. Cette langue est classée comme une langue vigoureuse parlée par beaucoup de gens au Burkina Faso.   Elle possède un status 6a qui signifie que cette langue est vigoureuse et parlée par un grand nombre de personnes.  Le Seeku est loin d’être en voie de disparition .

Les Sambla et  les autres Samo ne parlent pas la même langue. Le Seeku est beaucoup plus proche du Dioula.
En effet, la zone des Sambla s’étend près de l’Ouest de Bobo-Dioulasso (40kms), comme le département  de Karankasso Sambla, qui comprend 13 villages Sambla avec une population environnante 30.000 habitants.

Culture
Le balafon ou baan en seeku est pour les Sambla ce que le marathon est pour les Kenyans. Ils sont doués dans cet art qu’ils maîtrisent parfaitement.
Les Sambla utilisent deux types de balafon. Le grand balafon joué pendant les fêtes qui dispose de 23 lames et le petit balafon  composé de 19 lames.  Le petit balafon est  porté autour du cou et joué pendant les travaux champêtres pour inciter les travailleurs à bien cultiver.

Le grand balafon est généralement joué par trois personnes. D’une part, il y a le soliste et le bassiste, et l’autre assis seul, l’accompagnateur. Le soliste est en fait le grand maître qui raconte l’histoire.
Le baan accompagne les Sambla dans toutes les activités comme le tam-tam et le tambour chez les gourounsi et les mossi.  Qu’il s’agisse des funérailles, mariages, baptêmes et travaux champêtres le baan est toujours présent.

Souvent les Sambla jouent un morceau appelé noumoudara. En effet,  cette chanson est historique et rappelle les bravoures Sambla lors de la conquête de la région de l’ouest du Burkina pendant la période coloniale.
La musique sambla est très douce et captivante.  En plus, elle a une portée internationale. Il suffit seulement d’écouter un ou deux morceaux sambla pour se rendre compte de leur virtuosité dans l’art du baan

Les Sambla communiquent aisément avec le baan. Ce language est appris en grandissant dans le milieu sambla et en s’intéressant à cette forme de musique.
Selon M. Coulibaly Samadou, Inspecteur pédagogique de la langue anglaise, « Le balafon Sambla est un instrument de communication complet ».

Quand on écoute le baan et qu’on ne comprend pas son message, c’est la douce mélodie du balafon, qu’on entend. Cependant, à travers cette mélodie, un langage parfaitement clair est transmis de telle sorte que ceux qui ont grandi en milieu Sambla le comprennent facilement.

Sur le plan international, nous pouvons parler de Mamadou Diabaté et  de  Seydou Diabaté dit Kanazoé deux virtuoses du baan.

À propos de Liki ZNouveau

Je suis Statisticien-informaticien, Professeur vacataire de Statistiques et aussi Directeur des projets leburkina.net et diasporaburkinabe.com. La plateforme Leburkina.net invite tout ceux qui connaissent le Burkina Faso d’aider à faire connaitre le Burkina Faso en participant aux Questions et Réponses ou en ajoutant des articles sur les villages, sites touristiques, villes, la francophonie, etc. La plateforme est aussi ouverte pour les blogeurs voulant écrire sur des sujets relatifs à l’Afrique, aux nouvelles technologies, littérature, politique, santé, développement, etc.. Vous pouvez aussi sponsoriser la réalisation de reportages culturels ou simplement nous aidez dans notre mission éducative et culturelle.

Ajoutez un commentaire

Les Sambla du Burkina Faso

Like

Partagez avec un ami